De l'identite de la femme...(un sujet, qui pour une fois, n'a rien à voir avec les animaux )

Publié le par Sabine

N'est-il pas rageant, selon vous, de ne pas savoir qui l'on est réellement?
Bien-sûr que oui et, pourtant, bon nombre d'entre nous ignorons notre véritable 'origine' et pire que tout, ignorons que nous ignorons!
Savoir que l'on ne sait pas est une qualité, la preuve que nous connaissons nos limites. Mais, que faire, lorsqu'on ne sait pas que l'on ne sait pas? Par quel moyen peut-on venir à bout de notre ignorante ignorance?
Mettons, pour le moment, ces questions d'ordre philosophique de côté et abordons le sujet qui nous intéresse, à savoir l'identité de la femme!
Bien evidemment, la terrifiante spirale de l'ignorance se situe au coeur même de ce sujet.
De quoi veut-elle parler, me demanderez-vous?
En tout cas, certainement pas d'une nouvelle thèse sur l'origine de l'homme ou bien même d'une nouvelle théorie sur son évolution!
Non, moi je veux parler de la femme et, tout particulièrement, de son nom!
Ah! me répondrez-vous et qu'y a t-il à dire à ce sujet?
Le nom, nous le savons tous, sert à désigner un être vivant ou une chose, mais a fortiori quand il s'agit d'un nom propre, il désigne un être singulier, un être unique.
Or, il me semble alors que la femme n'est ni un être singulier, ni un être unique! En effet, 'soumise au joug' de la masculinité, elle ne possède pas de nom qui lui soit propre!
Dans tous les cas, elle porte le nom d'un homme, qu'il s'agisse de son père, de son beau-père ou de son mari. Et, quand bien-même porterait-elle le nom de jeune fille de sa mère, ce dernier n'en demeure pas moins le nom d'un homme!
Un Dupont aura un fils Dupont, qui à son tour aura un fils Dupont et ainsi de suite, prolongeant donc la lignée des  Dupont. Un homme Dupont restera Dupont.
Mais, une femme Dupont peut devenir une femme Durand, dont la fille sera une Dufour!
La question que nous pouvons alors nous poser, nous les femmes, c'est quel est notre véritable nom et par la même, qu'en est-il de notre existentialisme?
Le fait que la femme n'est pas de nom qui lui soit propre, n'est-ce pas nier la réalité de son être, la condamner à un anonymat à perpétuité?
La vie de la femme est ainsi faite, que passant de 'mains en mains', elle se trouve affubler d'un nom, soit disant propre, sauf pour elle, qui n'est que le porte drapeau éphémère d'une dynastie d'hommes.
Vous voyez maintenant ce qu'est l'ignorance! Car, bien evidemment, il ne suffit pas de faire un arbre généalogique afin de retrouver son nom 'originel'. Comment la femme le pourrait-elle, puisqu'elle porte déjà un nom différent de celui de sa mère!
Ainsi, force est de constater que nous savons désormais que nous ne savons pas notre véritable nom!
Consolons-nous en nous disant qu'ainsi la femme renforce sa part de mystère qui plaît tant aux hommes, ceux-là même qui, après avoir été séduits, nous gratifierons peut-être...de leur nom...!!
Mais, les filles, ne désespérons pas, puisqu'il paraît que les hommes viennent de Mars et les femmes de Vénus. Peut-être que là-bas, sur cette planète dont l'atmosphère dense masque la réalité géographique, comme pour en préserver le mystère (elle aussi, décidemment...) nous trouverons une réponse!
Néanmoins, il nous faudra patienter, puisque pour l'instant, seule est prévue l'exploration de Mars...! Et oui, toujours EUX....!


Sabine.

Publié dans Humour

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

bk 23/05/2007 08:18

bonne question, helas trop peu souvent posée.rien à voir avec les autres animaux? pas si sur, le fait pour un homme d'imposer son nom a une femme et son (ses) eventuel-s enfant-s, ça ressemble au chien qui fait pipi pour marquer son territoire, ou à ceux qui plantent le drapeau d'un pays quand ils visitent une autre planète...on pourrait peut etre juste se donner un pseudo, accompagné du numéro de sécu par exemple? :-)

michel 08/05/2007 23:24

Chere sabine imagine que si mon nom (moi qui suis plutot social)était ROYAL , à cet instant peut étre serais-je heureux de prendre un pseudonyme ou de me marier...  

zara whites 24/04/2007 10:00

et bien, moi je suis une personne qui adore changer de nom,  nom de papa, nom dépouse, nom d'artiste..c'est marrant, mais pour moi les noms ne sont pas importante, ce sont juste des choses éphémères..
mais pour le premier voyage à Venus, je viens avec toi!!!

Raksha 24/04/2007 09:11

Alors là, je vais carrement à contre-sens !! Quand j'ai pris le nom de mon mari , c'était un soulagement, le fait d'utiliser moins mon nom de jeune fille a été comme une rupture avec un passé "douloureux", et donc une joie.. J'ai conscience de réagir à l'opposé de la grande majorité des femmes, comme quoi ily a toujours une exception qui confirme la règle !!
Mais bon je dois reconnaitre que je fonctionne beaucoup avec les prénoms et les pseudos, et bien souvent je ne mémorise pas le nom de famille des copines...ce qui est parfois bien embétant pour retrouver le n° de tel dans le botin...
Merci d'avoir "visité " Mr Vidocq..
Bonne journée

mamapasta 23/04/2007 23:03

erreur, on peut se marier et garder son nom ( ok celui de son père!)il n'est plus obligatoire de changer de nom depuis....Napoléon!!!Je me suis baladée avec le journal officiel dans les administrations tout le temps ou j'ai été mariée , pour leur mettre le nez dedans!et depuis que j'ai divorcé, j'ai toujours mon nom de naissance, donc c'est possible(enfin si on a les nerfs assez solides pour affronter l'administration !)

Sabine 24/04/2007 10:08

Je comprend, il n'empêche que le nom que nous portons reste le nom d'un homme....! De plus, n'oublions pas qu'il s'agit ici d'humour et non de militantisme exacérbé à l'encontre de la gent masculine.... La question du nom propre m'a interpellé et je me suis demandée si la femme avait eu, un jour, un nom qui lui avait été propre! A priori, non, jamais...! Bibliquement parlant, nous connaissons le premier prénom, celui d'Eve, mais que je sache, elle ( et même Adam) n'avait pas de nom de famille!Le mystère persiste, du moins pour moi! Si quelqu'un pense avoir la solution, qu'il n'hésite pas!